Skip to content

Questions & Réponses (suite)

« Début du sommaire

« Page Précédente

Suite du sommaire »

Applimed peut-il être utilisé en groupe par plusieurs médecins ?

Applimed peut être configuré en vue d’une utilisation par plusieurs médecins, soit en réseau (10 postes au maximum) soit sur le même poste, chaque utilisateur pouvant lancer l’application avec ses paramètres propres. Les différents fichiers (patients, agenda, correspondants, répertoire pharmaceutique etc. et, bien sûr, comptabilité) peuvent au choix être mis en commun ou rester propres à chaque utilisateur.

A partir de la version 4.03, la gestion du partage des fichiers s’opère directement depuis le formulaire de configuration du cabinet (menu Cabinet : Configuration) sur le poste de travail de chaque utilisateur. Se référer aux rubriques correspondantes de l’aide en ligne.

Voir aussi quelques exemples de configurations, décrits à partir de cas concrets.

N.B. : Aucun support des configurations multi-utilisateurs n’est plus assuré pour les versions antérieures à 4.03.

Sommaire

Comment faire pour utiliser Applimed en réseau avec ma secrétaire ?

  1. Installez normalement Applimed sur votre poste de travail et sur celui de la secrétaire dans un dossier partagé accessible depuis l’autre poste et identifié par la même lettre de lecteur réseau, puis exécutez l’application sur chaque poste en saisissant à chaque fois les coordonnées du médecin utilisateur pour initialiser la configuration.
  2. Depuis le poste du médecin, sélectionnez dans le menu Cabinet l’option « Droits d’accès ». Dans le formulaire « Gestion des droits d’accès », créez un enregistrement en localisant sur le réseau l’emplacement du fichier Cabinet.dbf correspondant au poste de travail de la secrétaire et attribuez-lui un droit d’accès sur les fichiers auxquels elle doit pouvoir accéder.
  3. Depuis le poste de la secrétaire, sélectionnez à partir de la page « Fichiers partagés » du formulaire de configuration du cabinet (menu Cabinet : Configuration) les fichiers situés sur le poste du médecin auxquels elle doit accéder.

Référez-vous aux rubriques correspondantes de l’aide en ligne.

Voir aussi quelques exemples de configurations, décrits à partir de cas concrets.

N.B. : Aucun support des configurations multi-utilisateurs n’est plus assuré pour les versions antérieures à 4.03.

Sommaire

Combien de dossiers de patients Applimed peut-il supporter ?

Dans sa définition actuelle, Applimed peut supporter jusqu’à 9.999.999 dossiers de patients (cette limite pourrait même être repoussée si cela avait un intérêt).

Les limites théoriques de la base de données sont en effet de 1 milliard d’enregistrements par table et ne peuvent donc constituer un obstacle à l’utilisation du logiciel dans le cadre d’un cabinet médical, même très actif et sur une très longue période.

Sommaire

Comment retrouver les patients vus à une date déterminée ?

Deux méthodes sont à votre disposition pour rechercher les patients vus à une date donnée :

  1. La plus simple est d’utiliser l’option « Derniers patients… » dans le menu « Enregistrements : Rappeler » ou le menu surgissant au clic droit (accessible également par la combinaison de touches <Ctrl+F3>). Cette commande ouvre un formulaire « Rappel des derniers patients » qui affiche la liste des patients par ordre chronologique des consultations enregistrées. Saisissez la date sur laquelle porte votre recherche dans la zone correspondante pour retrouver les patients vus ce jour-là.
  2. Vous pouvez également ouvrir le formulaire « Recherche » à partir de la page « Patient » du formulaire principal (menu « Enregistrements : Rechercher… » ou touche F3 ou bouton dans la barre d’icônes). Dans le formulaire « Recherche », sélectionnez le fichier « Consultations » dans le cadre « Rechercher » et saisissez le texte suivant dans la zone « Condition » :ACTES->DATE={15/12/1998}pour rechercher par exemple les patients vus le 15/12/1998 (n’oubliez pas les accolades de part et d’autre de la date).Cliquez sur « OK » pour lancer la recherche. La liste des patients vus à la date spécifiée (s’il en existe) s’affiche dans un formulaire « Résultat de la recherche » à partir duquel vous pouvez accéder à l’un des dossiers (bouton « Atteindre ») ou encore imprimer la liste (bouton « Imprimer »).

Voir aussi les rubriques PATIENTS, RAPPEL DES DERNIERS PATIENTS, RECHERCHE et RÉSULTAT DE LA RECHERCHE de l’aide intégrée.

Sommaire

Comment utiliser le Vidal® CD à partir d’Applimed ?

Pour pourvoir lancer à partir d’Applimed le logiciel de consultation du Dictionnaire Vidal® CD, installer celui-ci normalement, puis spécifier le fichier exécutable dans la rubrique « Dictionnaire pharmaceutique », page « Outils » du formulaire « Configuration du cabinet » (menu Cabinet : Configuration), soit en principe : C:\Program Files\Vidal CD\VidalCD.exe, ou sélectionner celui-ci à l’aide du bouton à droite de la zone de saisie.

Sur certaines configurations, il peut être nécessaire de placer une copie de certains fichiers tels que Hmk32.dll, Vidal32.dll, CtrlClt.dll… dans le dossier d’installation d’Applimed (en principe C:\Applimed).

Le logiciel Accès Vidal CD, développé par le Dr Jean-Pierre Aigron permet de rédiger une ordonnance à partir de la base de données et de la transférer dans Applimed via le presse-papiers. Ce programme peut lui-même être lancé depuis Applimed selon la procédure exposée ci-dessus en spécifiant l’emplacement du fichier exécutable, par exemple C:\accesvidalcd\accesvidalcd.exe, dans la rubrique « Dictionnaire pharmaceutique », page « Outils » du formulaire « Configuration du cabinet » d’Applimed.

Les dernières versions proposent en outre un accès configurable aux bases de données en ligne Vidal.fr ou Banque Claude Bernard avec lien vers les monographies des médicaments sélectionnés dans le logiciel.

Sommaire

Comment enregistrer un règlement lorsqu’un seul chèque rémunère deux ou plusieurs actes ?

Applimed ne permettant pas la ventilation des écritures de recettes, si deux ou plusieurs actes sont rémunérés avec le même chèque, vous devez enregistrer deux opérations distinctes à partir des dossiers des patients concernés (menu Gestion : Recettes ou touche F10), en indiquant le même numéro de chèque, le nom du tireur comme nom de tiers et le montant correspondant à chacun des actes.

Sommaire

Que faire en cas de paiement fractionné pour un même acte ?

Lorsqu’un acte médical fait l’objet d’un paiement fractionné, par exemple en tiers payant pour la part remboursable et en espèces pour le ticket modérateur ou paiement en deux fois, il convient d’enregistrer une écriture de recette distincte pour chaque partie ou mode de paiement en spécifiant le montant correspondant.

À partir de la version 4.55, une option permet de scinder automatiquement le règlement en deux opérations distinctes selon un taux spécifié.

Lorsque le montant du paiement est inférieur au tarif de l’acte considéré, le programme propose d’ajouter la différence au reste dû. Répondre « Non » si la différence est perçue simultanément sous un autre mode de paiement, ou « Oui » si vous souhaitez mémoriser une somme à régler ultérieurement.

Voir aussi la rubrique RECETTES de l’aide intégrée.

Sommaire

Est-il possible de modifier les numéros de dossiers ?

Afin de préserver l’intégrité référentielle de la base de données, le numéro de référence attribué à chaque dossier de patient doit absolument être unique. Applimed propose toujours comme référence d’un nouveau dossier un nombre égal au nombre de dossiers créés antérieurement (même si certains ont été supprimés depuis) augmenté d’une unité.

Avec les versions antérieures à 4.25, il est possible de modifier la référence attribuée par défaut au moment de la création du dossier, mais toute référence déjà attribuée (ou susceptible de l’être ultérieurement, c’est-à-dire un numéro supérieur au dernier attribué) sera rejetée par le programme. Si vous souhaitez utiliser comme référence la numérotation définie dans un autre système de classement (tel qu’un fichier papier ou un autre logiciel), il est recommandé de faire précéder ou suivre celle-ci d’une lettre distinctive, pour éviter toute interférence avec la numérotation par défaut d’Applimed (par exemple, si le dossier portait le numéro 282 dans votre fichier papier ou votre ancien logiciel, vous pouvez lui attribuer dans Applimed la référence A282). Cette possibilité a été supprimée à partir de la version 4.25.

Une fois le dossier créé, sa référence ne peut pas et ne doit jamais être modifiée. Si vous êtes amené à exploiter les fichiers de données d’Applimed dans un autre logiciel, veillez à ce qu’aucune modification ne soit apportée au champ REF des différentes tables.

La fonction de détection des homonymies implémentée à partir de la version 2.49 permet de réduire les risques de créer des dossiers en double (la saisie dans un nouveau dossier des nom et prénoms d’un patient déjà enregistré déclenche une alerte).

Voir aussi la rubrique PATIENT ou NOUVEAU PATIENT de l’aide en ligne.

Sommaire

Le programme se bloque lorsque j’essaie de créer un nouveau dossier de patient. Que faire ?

1. Ce problème peut résulter d’un conflit avec certaines versions du pilote de souris Microsoft®.
Applimed fonctionne à nouveau dès lors que l’on met fin à la tâche Mswheel ou Point32 (selon les versions) par un <Ctrl+Alt+Suppr> en sélectionnant Mswheel ou Point32 – Fin de tâche – Attendre 10 secondes – Confirmer Fin de tâche. La souris continue de fonctionner avec toutes ses fonctions (roulette…).

Il est possible de désactiver le lancement automatique des pilotes de la souris dans la base de registres en supprimant la clef

HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run\POINTER

mais la souris perd alors ses fonctions avancées.

Une solution plus satisfaisante (sous Windows 98 et versions ultérieures) :

  1. Panneau de configuration >
  2. Installer/Désinstaller programmes >
  3. Sélectionner Microsoft Intellipoint >
  4. Cliquer sur Désinstaller
  5. Redémarrer
  6. Panneau de configuration >
  7. Souris : Mouvement du Pointeur afin de redéfinir la vitesse du pointeur à sa convenance

La souris fonctionne alors avec le pilote Windows 98 par défaut, qui prend en charge la roulette.

Sous Windows 95, il faut mettre fin à la tâche Mswheel ou Point32 (<Ctrl+Alt+Suppr>) avant d’exécuter Applimed (à chaque redémarrage du PC) ou supprimer la clef

HKEY_LOCAL_MACHINE\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Run\POINTER

dans la base de registres, ce qui est définitif mais empêche de redéfinir la vitesse du pointeur et d’utiliser la roulette.

(d’après les informations aimablement communiquées par Sébastien Devulder).
2. Ce problème peut également être lié, dans certains cas, à un conflit avec le processus CTFMON.EXE. Ce composant (dont le nom complet est Alternative User Input Services) est un processus générique de Windows NT/2000/XP, lié notamment aux versions récentes d’Office, servant à gérer les entrées de saisie texte alternatives telles que les logiciels de reconnaissance de la voix (Speech recognition), les logiciels de reconnaissance d’écriture, les claviers braille ou toute alternative au clavier.

Il s’active automatiquement au démarrage de Windows et provoque un blocage lors de toute tentative de création d’un nouveau dossier de patient dans Applimed.

Les utilisateurs de logiciels de la suite Microsoft® Office (à partir de la version XP-2002) tels que Word et/ou de logiciels ou systèmes de reconnaissance optique ou vocale confrontés ce problème doivent tout d’abord désactiver le programme CTFMON.EXE dans la liste de démarrage de Windows à partir de MSCONFIG ou d’un utilitaire spécialisé (tel que CodeStuff Starter, téléchargeable gratuitement ici , qui permet de gérer la liste de démarrage Windows de façon transparente et réversible).

Après avoir désactivé ce programme et redémarré, il faut impérativement renommer le fichier CTFMON.EXE (installé dans le dossier système C:\WINDOWS\SYSTEM), par exemple en CTFMON.EX_ de façon à éviter sa réactivation automatique lors de l’exécution Microsoft® Word.

Attention ! Il est nécessaire de réitérer la procédure ci-dessus à la suite de toute réinstallation ou mise à jour d’Office, celle-ci étant susceptible de réactiver le processus CTFMON.EXE.

Sommaire

Quelle est la configuration nécessaire pour utiliser Applimed ?

Applimed fonctionne uniquement sur PC avec Windows 98, NT4, 2000, ME, XP*, Vista 32 bits*, 7 32 bits*, 8 32 bits*, 10 32 bits*. Une connexion Internet est nécessaire pour le téléchargement et l’assistance.

Processeur 500 MHz (Windows 98 / XP) 1 GHz (Windows Vista / 7  / 8), RAM 128 Mo (Windows 98) 256 Mo (Windows XP) 528 Mo (Windows Vista) 1 Go (Windows 7 / 8), Windows 98, NT4, 2000, ME, XP, Vista, 7, 8 ou 10 32 bits (x86)*, affichage 640 × 480 / couleurs 16 bits, 70 Mo d’espace disque pour l’installation, carte son facultative, connexion Internet pour le téléchargement et l’assistance.

Bien sûr, les performances seront d’autant meilleures que la configuration utilisée sera plus puissante.

Voir aussi : Incompatibilités

* Applimed ne fonctionne pas avec les versions 64 bits (x64) de Windows XP, Windows Vista, Windows 7 Édition Familiale ou Premium, Windows 8 et Windows 10. Il peut fonctionner avec toutes les versions 32 bits (x86) de Windows et, en Mode Windows XP, avec les versions Professionnel, Édition Intégrale et Entreprise de Windows 7 64 bits ou, avec Windows 8 ou 10, dans un système Windows XP 32 bits virtuel. L’exécution d’un système virtuel avec les versions 64 bits de Windows nécessite des ressources plus importantes en mémoire vive (4 Go minimum, 6 Go conseillés).

Sommaire

Applimed peut-il être utilisé sous Mac OS ?

Il n’est pas prévu de version spécifique d’Applimed pour Mac OS.

La seule solution consiste à exécuter Windows et Applimed au travers d’un émulateur ou « machine virtuelle » tel que WINE, VirtualBox, VMware Fusion ou Parallels Desktop. [*]

Sommaire

Applimed peut-il être utilisé sous Linux ?

Il n’est pas prévu de version spécifique d’Applimed pour Linux.

La seule solution consiste à exécuter Windows et Applimed au travers d’un émulateur ou « machine virtuelle » tel que WINE ou VirtualBox. [*]

[*] Applimed n’ayant pas été testé dans cet environnement, aucune garantie de fonctionnement ne peut toutefois être apportée.

Sommaire

Applimed est-il utilisable sur un ordinateur de poche type Palm ou Pocket PC ?

Applimed ne fonctionne que sur PC / Windows et n’est donc pas utilisable sur un ordinateur de poche.

La fonction d’exportation au format texte ou HTML (disponible à partir du menu Fichier : Exporter… d’Applimed) permet éventuellement de consulter les dossiers médicaux exportés sous cette forme sur un ordinateur de poche mais il n’est pas possible de réimporter ultérieurement dans Applimed les données saisies ou modifiées sur ce type d’appareil.

Sommaire

Applimed peut-il être utilisé sous Windows NT / 2000 ?

Bien que non testé dans cet environnement, Applimed peut fonctionner sous Windows NT / 2000 avec la réserve suivante : En raison de différences entre Windows 95/98 et Windows NT / 2000, le support des noms de fichiers longs n’est pas opérationnel sous Windows NT / 2000.

Sommaire

Est-il possible d’archiver les dossiers de patients décédés ou perdus de vue ?

Applimed intègre à partir de la version 2.66 une fonction d’archivage et de restauration des dossiers (menu Fichier : Archiver… ou Fichier : Restaurer: Dossiers…).

Les utilisateurs des versions antérieures à 2.66 doivent recourir à l’utilitaire externe Archimed, qui permet d’archiver des dossiers de patients dans un fichier distinct et de les restaurer ultérieurement si nécessaire.

Attention ! Il est fortement recommandé de procéder à une sauvegarde des fichiers de données incluant le fichier d’archivage avant toute opération d’archivage ou de restauration de dossiers de patients. En cas de restauration ultérieure du fichier patients à partir d’une sauvegarde, le fichier d’archivage doit impérativement être restauré simultanément à partir du même jeu de sauvegarde.

A partir de la version 3.15, des options spécifiques permettent de sélectionner automatiquement les dossiers des patients décédés ou dont la dernière consultation est antérieure à un nombre d’années spécifié.

Avec les versions précédentes, pour sélectionner les dossiers de patients décédés, on utilisera la formule :

.NOT. EMPTY(PATIENTS->DECES)

dans la boîte de dialogue “Construction d’une expression”.

Pour sélectionner les dossiers de patients perdus de vue depuis une date déterminée, on pourra utiliser la formule :

PATIENTS->DERN_CONS < {JJ/MM/AAAA}

(JJ/MM/AAAA étant la date de la dernière consultation enregistrée).

Remarque : Afin de ne pas laisser subsister de liens orphelins dans le fichier patients, il n’est pas possible d’archiver un dossier qui est l’objet d’un lien. Supprimer préalablement tout lien existant avec le dossier concerné à partir de l’option « Liens » dans le menu « Enregistrements » d’APPLIMED.

On n’oubliera pas cependant que les dossiers médicaux, même ceux de patients décédés ou perdus de vue, doivent être conservés pendant 30 ans (jusqu’à 48 ans pour les patients mineurs), compte tenu du délai de responsabilité en matière médicale.

Sommaire

Le programme d’installation se bloque et affiche le message « ne peut écrire le fichier OLE2.REG dans le répertoire de destination ». Comment résoudre ce problème ?

Ce blocage est dû au fait que le programme d’installation essaye en vain de copier un fichier (OLE2.REG) dans le répertoire système, celui-ci étant probablement protégé en écriture, notamment par un antivirus. Vous pouvez dans un premier temps essayer de désactiver ce dernier et relancer le programme d’installation. Si le problème se reproduit, procédez comme suit :

Recherchez le fichier OLE2.REG (situé normalement dans le dossier C:\Windows\System) et supprimez-le. Puis relancez le programme d’installation d’Applimed.

Sommaire

En cas de problème, puis-je vous appeler au téléphone ?

L’auteur étant – comme vous – médecin praticien, il lui est impossible d’assurer une assistance téléphonique. Le faible prix de la licence d’utilisation a pour contrepartie un minimum d’effort pour vous former à l’utilisation du logiciel et trouver par vous-même la réponse à vos interrogations à partir de l’aide en ligne et des informations disponibles sur ce site. La liste de diffusion permet en outre un échange d’informations et une assistance mutuelle des utilisateurs. Une assistance par courrier électronique est proposée dans le cadre de la formule Plus. Si vous estimez indispensable une assistance téléphonique, Applimed n’est pas pour vous : il vaut mieux alors vous orienter vers un autre logiciel proposant ce type de service.

Sommaire

Organisez-vous des stages de formation pour les utilisateurs débutants ?

Il n’est pas possible, compte tenu des conditions de distribution du logiciel, de proposer ce type de service. Néanmoins, Applimed est fourni avec une aide en ligne très complète. Par ailleurs, la liste de diffusion permet une entraide mutuelle des utilisateurs. Enfin, une assistance individuelle par courrier électronique est proposée dans le cadre de la formule Plus.

Sommaire

Je ne peux pas exécuter le fichier d’installation que j’ai téléchargé. Je n’obtiens aucune réponse en double-cliquant sur le fichier ou bien un message d’erreur. Que puis-je faire ?

En premier lieu, il vous faut vérifier que le fichier que vous avez téléchargé n’est pas incomplet ou endommagé (ce qui pourrait résulter par exemple d’un incident de connexion lors du téléchargement). Pour cela, sélectionnez le fichier téléchargé dans l’Explorateur de Windows et cliquez dessus avec le bouton droit de la souris. Dans le menu contextuel, choisissez l’option « Propriétés » et vérifiez si la taille indiquée pour ce fichier correspond à celle qui est mentionnée à la page de téléchargement. Si ce n’est pas le cas, vous devez recommencer le téléchargement.

Si la taille indiquée est correcte, essayez de déplacer le fichier dans un autre dossier de votre disque dur. Par exemple, créez un nouveau dossier C:\Install et placez-y le fichier téléchargé puis double-cliquez dessus pour lancer le programme d’installation ou de mise à jour.

L’exécution du programme d’installation peut, dans certains cas, être bloquée ou perturbée par un programme résident tel que pare-feu ou antivirus. Il convient dans ce cas de désactiver provisoirement ce ou ces programme(s) avant de relancer le programme d’installation d’Applimed.

Sommaire

Puis-je installer Applimed sur plusieurs ordinateurs avec la même licence ?

Vous pouvez installer et utiliser Applimed avec la même licence sur plusieurs ordinateurs utilisés alternativement, dans des lieux différents : cabinet, domicile, ordinateur portable, voire dans d’autres lieux de soins tels que cabinet secondaire, clinique, maison de retraite etc. dès lors que vous êtes le seul praticien utilisateur.

En revanche, plusieurs praticiens utilisant Applimed sur le même poste de travail ou partageant en réseau la même base de données doivent être chacun en possession d’une licence personnelle.

Par ailleurs, l’exploitation d’Applimed par plusieurs praticiens dans un établissement de soins est soumise à une licence et des conditions tarifaires spécifiques.

Sommaire

Faut-il une licence spécifique pour ma secrétaire ou mon remplaçant ?

Non. Dans la mesure où ils travaillent sur votre base de données, votre secrétaire ou votre remplaçant peuvent utiliser Applimed avec votre propre licence, sans coût supplémentaire.

Voir comment installer Applimed en réseau avec votre secrétaire et un exemple de configuration spécifique pour le remplaçant.

Sommaire

Puis-je céder ma licence d’utilisation d’Applimed à mon successeur ?

La licence d’utilisation d’Applimed étant nominative, elle ne peut pas être cédée à une autre personne. Votre successeur devra donc acquérir une licence à son nom pour utiliser Applimed et exploiter votre base de données.

Sommaire

Pourquoi un bien immobilisé ayant fait l’objet d’une cession apparaît-t-il toujours dans les états d’immobilisations ?

Dans les versions d’Applimed antérieures à 4.25, un bien immobilisé, même s’il a été cédé, mis au rebut ou réintégré dans le patrimoine privé, continue à figurer dans les états récapitulatifs des immobilisations tant qu’il n’a pas été supprimé.

L’enregistrement de la date et du prix de cession (égal à zéro pour une mise au rebut) a pour but de permettre le calcul des amortissements prorata temporis pour la période préalable à la cession et des plus ou moins-values éventuelles relatives à cette cession d’actif qui devront être imputées sur l’exercice courant (c’est-à-dire l’année au cours de laquelle la cession a lieu).

Comme indiqué dans l’aide, les fiches des biens retirés de l’actif professionnel peuvent être supprimées du fichier l’année qui suit celle de la cession.

À partir de la version 4.25, les biens ayant fait l’objet d’une cession n’apparaissent plus dans les états récapitulatifs des immobilisations et amortissements.

Sommaire

Je ne parviens pas à restaurer les données avec DupliZip à partir d’un fichier de sauvegarde que j’ai gravé sur un CD : un message d’erreur m’indique que « ce fichier n’est pas répertorié par DupliZip ». Comment faut-il procéder ?

Les versions de DupliZip antérieures à 2.1 ne peuvent effectuer de restauration qu’à partir des sauvegardes effectuées avec DupliZip lui-même sur le même poste de travail et dont la trace est conservée dans l’historique (volet « Administration », bouton « Historique »). Cet historique correspond au fichier Duplizip.log, enregistré dans le dossier C:\Applimed\Archives. Voir l’aide de DupliZip.

Avec ces versions de DupliZip, Si vous souhaitez pourvoir restaurer vos données transférées par l’intermédiaire d’un support extractible (disquette, CD, clé USB…), par exemple sur l’ordinateur de votre domicile à partir des sauvegardes effectuées à votre cabinet ou inversement, il vous faut copier sur ce support l’intégralité du dossier C:\Applimed\Archives (renfermant le fichier d’historique Duplizip.log) et non pas les seuls fichiers zip de sauvegarde, puis copier le dossier Archives du support de sauvegarde vers le dossier C:\Applimed de l’ordinateur de destination.

A partir de la version 2.1 de DupliZip (intégré dans la version actuelle d’Applimed ou téléchargeable séparément ici), il est possible d’effectuer une restauration à partir de tout fichier de sauvegarde, même s’il n’est pas répertorié dans l’historique.

Attention ! Il n’est pas possible d’effectuer de restauration à partir de sauvegardes chiffrées avec DupliZip (fichiers .ZIC) réalisées sous une version de Windows différente de celle du système cible (par exemple sauvegardes effectuées sous Windows 98 et restauration sous Windows XP ou inversement).

Une autre solution consiste à effectuer la restauration sans passer par DupliZip, en décompressant directement le fichier zip[*] de sauvegarde depuis votre support de sauvegarde vers votre ordinateur de destination. Sous Windows XP, vous pouvez effectuer cette opération sans logiciel de décompression en sélectionnant le fichier zip source et en choisissant l’option « Extraire les fichiers » dans le menu au clic droit. Attention ! les noms de dossiers étant conservés dans les sauvegardes, vous devez choisir comme destination de l’extraction la racine de votre disque dur C:\ comme dans cette copie d’écran. Avec les versions antérieures de Windows, vous devez faire la même opération à l’aide d’un logiciel de décompression (tel que WinZip® ou similaire).

Voir ici des informations complémentaires sur la restauration des fichiers.

Voir aussi…

[*] Les fichiers de sauvegarde chiffrés, affectés de l’extension « .zic », ne peuvent pas être décompressés par cette méthode et doivent obligatoirement être traités à partir de DupliZip.

Sommaire